Les Mains du Miracle | Joseph Kessel

Avoir un don et le développer pour aider les autres, pour faire le bien, c'est ce dont beaucoup d'entre nous rêvent. Quelle belle destinée d'avoir des mains guérisseuses, des mains magiques. Felix Kersten a eu la chance de se découvrir ce don et de rencontrer les personnes qui lui ont permis de le développer. Il est rapidement devenu un spécialiste de médecine chinoise, ce qui, dans les années 30 n'était pas courant en occident.

Ses compétences uniques lui ont permis d'être reconnu en tant que médecin et de pratiquer dans plusieurs pays d'Europe. Plébiscité par les plus riches, il n'hésite pas non plus à prodiguer ses soins gratuitement à ceux qui en ont le plus besoin.

Mais un jour, alors que la seconde guerre mondiale secoue déjà l'Europe sous l'emprise dévastatrice de l'Allemagne nazie, on lui demande de soigner Himmler, Reichführer de la Gestapo et des Waffen SS, haut dignitaire du parti nazi et dirigeant du troisième Reich. Comment refuser un malade, même si celui-ci est un monstre? Comment être en guérisseur en soignant une personne qui va tuer des millions de gens? Des questionnements qu'il n'aurait jamais pu imaginer s'impose maintenant à lui.


Livre : les Mains du Miracle de Joseph Kessel

Cette histoire est vrai. C'est le journaliste français, Joseph Kessel qui la raconte dans une écriture biographique proche de celle d'un roman de fiction moderne.

On a souvent une vision binaire de la seconde guerre mondiale. Il y avait d'un côté les bons et de l'autre les mauvais. D'un côté les alliés et de l'autre les nazis. Sans conteste, le nazisme est mauvais. Mais tous les allemands n'étaient pas des nazis. Et individuellement, certaines personnes qui se sont retrouvées impliquées avec les nazis n'étaient pas foncièrement mauvaises (souvenez-vous de la liste de Schindler) et ont essayé à leur manière de faire pencher la balance de leur karma dans le bon sens en tentant de sauver des gens du massacre.

Sauver ceux qui sont en danger est surement plus honorable que de tuer les mauvais.

D'une certaine façon, je crois que les nazis ont eux-mêmes sauvé l'Europe du nazisme en la mettant face à son côté le plus sombre. L'Europe a dû faire face à son inhumanité, à son racisme (qu'elle entretenait depuis des siècles en croyant à sa supériorité chrétienne) et se demander si ses idées valaient la peine de sacrifier la vie de million d'innocents.

Bien sûr le racisme existe toujours et le côté obscur existe en chacun et d'une manière collective. Quand nous choisissons d'y faire face, nous choisissons de le mettre en lumière et de nous ramener vers la lumière.

Ce livre m'a beaucoup fait réfléchir à la conscience collective et à la manière dont fonctionne l'Ombre collectivement. Nous faisons tous face collectivement à de nombreuses remises en questions de notre moralité, par exemple à travers la crise du COVID19.

J'ai rencontré de nombreux archétypes au fil de cette lecture : le guérisseur, le guerrier, le rebelle, la prostituée et bien d'autres.

Je crois que même si nous nous efforçons de vivre des vies paisibles, dans la bonté, la douceur et l'harmonie, tôt ou tard, nous devons faire face à notre côté sombre et à celui de la société dans laquelle nous vivons. Les évènements de notre vie nous y pousse, que nous le voulions ou non.

Nous avons toujours le choix d'agir pour le bien ou de nous laisser envahir par le côté obscur, par la haine, la colère et la vengeance. Chaque action est un échange de pouvoir. Accorder du pouvoir à l'autre ou le lui refuser est l'enjeu de toute interaction. Ce sont toujours de nos propres actions que nous devons rendre des comptes et plus encore des méthodes employées que du résultat obtenus.

Enfin, j'aimerais conclure en parlant de la foi. Les histoires, remplie d'espoir, comme celle de Felix Kersten sont, difficiles à croire. Nous n'avons aucun mal à croire à l'existence des atrocités perpétrées par les hommes mais nous mettons très facilement en doute les bonnes actions. Il est temps de retrouver foi en la lumière. Oui, l'Ombre, le mal existe mais la Lumière et le bien aussi.


Merci d'avoir lu cet article. Retrouver d'autres recommandations de lecture sur mon blog. N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires et à partager cet article sur les réseaux sociaux.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout