Eveil spirituel, "Nuit Noire de l'Ame"

Quelles différences entre une crise spirituelle et une dépression

Les livres sur l'éveil spirituel, l'éveil de la Kundalini et la nuit noire de l'âme envahissent en ce moment les rayons "parapsychologie" de nos libraires. C'est un sujet largement discuté sur internet via les blogs et vlogs en tout genre (cette article ne faisant pas exception). Est-ce un effet de mode? D'où vient ce sujet et pourquoi semble-t-il intéresser de plus en plus de monde aujourd'hui? S'agit-il de chercher un cause mystique à une dépression?


La psychologie n'a jamais été aussi présente et accessible dans nos vies qu'aujourd'hui. Au cours du siècle qui vient de s'écouler, et particulièrement depuis la seconde guerre mondiale, l'être humain s'est penché sur sa psyché avec beaucoup d'intérêt. Nous nous sommes intéressé aux maladies mentales, aux traumatismes, aux traces psychologiques laissés par les évènements ayant eu lieu durant l'enfance, à la dépression et à l'anxiété ainsi qu'aux addictions etc...

Aujourd'hui, il semblerait qu'une dimension spirituelle s'ajoute à l'étude scientifique de notre psyché. Afin d'être plus clair voici une définition du mot spirituel :

spirituel, spirituelle adjectif (bas latin spiritualis, du latin classique spiritus, esprit)
1. Qui est de la nature de l'esprit, considéré comme une réalité distincte de la matière : La nature spirituelle de l'âme. Synonyme : immatériel Contraire : matériel
2. Qui relève du domaine de la pensée, de l'esprit : La parenté spirituelle de deux écrivains. Synonymes : abstrait, intellectuel, mental Contraires : concret, physique
3. Qui appartient à un domaine moral, distinct des réalités du monde sensible et de la vie pratique : Le pape, chef spirituel des catholiques. Synonymes : mystique, religieux Contraires : mondain, séculier, temporel terrestre.
Définition du dictionnaire Larousse

Attardons nous sur la troisième définition "qui appartient à un domaine moral" donc à un domaine de réflexion intellectuelle sur ce qui est bien ou mal, "distinct des réalités du monde sensible et de la vie pratique" donc qui ne concerne pas les préoccupations matérielles et physiques. Nous allons donc différencier le monde physique du monde spirituel : c'est à dire le monde fait de matière, celui où nous devons survivre, du monde de la pensée, de l'imagination, des idées.

La notion d'éveil spirituel a été popularisé par le psychiatre Carl G Jung qui s'est intéressé de près aux manifestions de l'âme à travers la psyché. Il a notamment développé les notions d'inconscient collectif et d'archétypes. L'idée d'éveil spirituel signifie que l'on se connecte, ou que l'on prend conscience du fait que nous faisons partie d'un tout qui ne se limite pas à notre propre personne. Nous faisons partie du monde, de la Terre où nous sommes tous reliés les uns aux autres, par le biais de cet inconscient collectif ou de ce que nous appelons notre âme.

Ce qui est du domaine du religieux est donc spirituel. Cependant, tout ce qui est spirituel n'est pas religieux. Il est tout à fait possible d'avoir une pratique spirituelle qui n'est pas religieuse. Et il est également courant pour une personne n'étant pas religieuse ou n'adhérant pas à une religion de vivre une crise spirituelle.


Personne en haut d'une montagne verdoyante

La Nuit Noire de l'âme

Cette crise spirituelle, qui n'a pas forcément besoin d'un évènement déclencheur pour survenir, on l'appelle aussi "Nuit Noire de l'Ame". Ce terme qui nous vient de Saint Jean de la Croix (Espagne au 15ème siècle) défini une crise mystique, souvent traversée par les membres du clergé ou qui donnait lieu, au Moyen-âge, à un engagement dans la foi.

C'est le fait de ce sentir coupé de Dieu, isolé de la conscience collective, se sentir en marge du groupe auquel on appartient, en marge de ses valeurs, et sans but.

La différence avec une dépression est qu'il n'y a pas de cause apparente. Pas de situation matérielle de détresse. Pas vraiment de difficulté à participer à la vie du groupe. La vie matérielle ne pose pas vraiment de problème dans ce cas. Même s'il peut arriver que la crise spirituelle vous plonge dans une dépression psychologique qui a des effets physiques sur votre sommeil, votre appétit ou votre santé (et c'est en effet souvent le cas), ce n'est pas le signe qui vous l'indique.

Souvent la crise spirituelle n'a non seulement pas de déclencheur visible mais en plus elle semble être complètement indépendante de votre volonté. Vous n'avez pas vraiment l'impression que vos valeurs ont évolué au point de vous éloigner de votre famille ou de vos amis et pourtant vous vous sentez comme un extra-terrestre parmi eux. Vous ne souhaitez rien changer à votre vie, vous faites votre travail avec plaisir et pourtant tout à coup, il devient vide de sens. Vous avez l'impression de gâcher un potentiel que vous ne connaissez même pas.

J'aime bien le terme que Caroline Myss (intuitive médicale et directrice spirituel américaine) à propos de cette phase : "spiritual madness", la folie spirituelle. Je trouve que cela décrit parfaitement ce que nous vivons, surtout au début et lorsque aucun accompagnement n'est mis en place, durant cette Nuit Noire de l'Ame.

Aujourd'hui, à la différence du Moyen-âge, on ne peut pas partir se réfugier dans un monastère ou dans un couvent, où tous les aspects matériels de la vie sont gérés en huis clos. Nous devons continuer à être dans le monde physique et à y assurer notre survie matérielle ainsi que celle des personnes qui dépendent de nous. Nous devons participer à la vie de notre communauté. Il faut donc essayer de concilier le monde physique et le monde spirituel dans nos vies.

Pourquoi maintenant?

Il y a plusieurs raison à cela. Depuis 40 ans, nous prenons de plus en plus conscience que les agissements d'un groupe de personnes (pays, régions...) ont des répercutions sur le monde entier. Nous en avons un exemple avec le réchauffement climatique. Nous prenons conscience que nous sommes tous reliés économiquement, sur le plan physique donc, avec la mondialisation. Mais aussi spirituellement, avec internet, qui nous permet de partager information, idée, art etc...

Au fur et à mesure, nous nous rendons compte de l'importance de cette réalité que nous ne formons qu'un seul et même Tout, qu'une seule et même planète. Et l'épidémie de Covid19 arrive à point nommé pour nous confirmer cette idée qui s'est fait une place de plus en plus importante dans notre inconscient collectif. Etre relié au Tout, à Dieu, à la Source Créatrice, à la Terre, est aujourd'hui un besoin de notre âme.

L'épidémie de Covid19 a eu pour effet, à travers le confinement, de forcer le repli sur soi et l'introspection. Certains ont vécu avec difficulté cette période d'isolement qui leur a fait prendre conscience à quel point le fait de faire partie de quelque chose de plus grand qu'eux leur était précieux. D'autres ont profité de ce moment de calme pour se pencher sur leur vie et faire le point sur leurs objectifs, leur bonheur, leurs relations. Et croyez-moi, il y a eu un grand ménage de fait!

Une autre raison qui semble accélérer l'éveil spirituel des êtres humains en général est l'époque astrologique que nous vivons actuellement et qui est considérée comme la transition dans l'âge du Verseau. Selon les astrologues, nous arrivons à la fin de l'âge du Poisson dans lequel nous avons passé 2160 ans et nous entrons dans l'âge du Verseau pour cette même durée.

En astrologie le Verseau représente justement cette conscience collective, le fait de faire un avec le tout, la vérité supérieur, l'amour suprême, la liberté, la révolution cosmique. Cependant, il est difficile de vraiment évaluer depuis combien de temps cette "transition" est active et à quelle moment nous aurons vraiment basculé dans une pensée en alignement avec cette nouvelle ère. Je pense qu'il vaut mieux voir l'être humain comme étant en constante évolution et ne pas essayer de la mesurer dans le temps. Simplement, gardons à l'esprit que l'époque que nous vivons (sur combien de générations, je ne saurais le dire) est propice à ce genre d'expériences mystiques.

Quelques conseils pour avancer dans la Nuit Noire de l'Ame

1. Soyez patient et bienveillant envers vous-même!

Comme je l'ai écrit plus haut ce processus nécessitait à une époque de se couper du monde, et comme vous ne pouvez pas partir marcher 40 jours dans le désert ou rester assis auprès d'un arbre pendant aussi longtemps, il va falloir être patient et prendre le temps de faire votre introspection quand vous le pourrez!

Vous pourriez ressentir les effets de cet éveil spirituel pendant une période assez longue. Pour l'astrologue que je suis, cela dépend aussi de la phase de votre vie dans laquelle vous vous trouvez. Il y a des périodes difficiles à traverser, pendant lesquelles vous vous remettrez en question vers 28 ans, puis entre 38 et 42 ans (la crise de la quarantaine qui est la plus longue) puis autour de 56 ans. Ceci correspond à des retours de planètes dans votre thème astral c'est à dire qu'elles reviendront au même emplacement qu'à votre naissance.

Traitez-vous avec douceur et essayer de vous aménager un peu de temps pour vous aussi souvent que possible sans pour autant négliger vos responsabilités. N'hésitez pas à demander de l'aide si vous en avez besoin.

2. Achetez un cahier et écrivez.

Notez vos rêves tous les matins au réveil. Essayer de le faire dès que vous ouvrez les yeux. Repassez dans votre tête les images et les scénarios qui se sont joués dans vos rêves puis mettez les noir sur blanc. Vous verrez qu'en commençant à les écrire ils vous reviendront.

Prenez aussi note de ce que vous avez ressenti dans votre rêve. C'est une bonne façon de se connecter à son subconscient.

Ecrivez aussi à propos de vos croyances. Faites un auto-examen de votre conscience. Vous pourrez trouver plus d'idée d'introspection dans mes cahiers d'exercices fourni après chaque séance.

3. Méditez

La méditation est une pratique spirituelle, elle vous aidera à faire le "vide" dans votre esprit, à lâcher prise et à écouter vos voix intérieures. Inutile de méditer deux heures par jour pour que cela soit efficace. Vous pouvez vous contenter de dix minutes si vous n'avez pas plus de temps. La prière ou la lecture méditative de textes sacrés ou de poésie sont aussi des pratiques qui contribuent à votre évolution spirituelle.

4. Marchez, bougez!

Il est important pour rester ancré, de ne pas négliger votre corps et pour cela pensez à stimuler le chakra racine en marchant, en faisant du sport, du jardinage, tout ce qui peut vous mettre en contact avec la nature et avec votre corps. Essayez de manger sainement et de ne pas faire d'excès afin d'encourager votre corps à être actif. Et soyez attentif à vos réactions physiques.


N'hésitez pas à me contacter ou à mettre un commentaire si vous avez des questions à propos de l'éveil spirituel et de la Nuit Noir de L'Ame. Si vous avez besoin d'un accompagnement, vous pouvez prendre rendez-vous pour une première séance de sophrologie afin d'évaluer ensemble vos besoins.

Et si vous avez aimé cet article, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux!


54 vues0 commentaire