Circé de Madeline Miller

Dernière mise à jour : 11 nov. 2021

Inutile d'aimer lire la littérature classique de la Grèce antique pour aimer Circé, le roman de Madeline Miller paru en 2018, gagnant de nombreux prix et acclamé par la presse. Le personnage de Circé, déesse magicienne grecque va vous envouter. Ce roman, écrit du point de vue de la Déesse nous donne une approche différente de ce que nous avons l'habitude de lire à propos de la mythologie grecque.

Si vous n'avez aucune connaissance de la Grèce antique et de sa mythologie, pas d'inquiétude, cela n'est pas nécessaire du tout à la compréhension du roman qui peut d'ailleurs être une formidable première approche de ces sujets. En effet, qui sait si après l'avoir lu, vous n'aurez pas envie de lire L'Odyssée de Homère afin de comparer le point de vue d'Ulysse à celui de Circé.

Comment retrace-t-on la vie d'une femme éternelle?

Livre Circé de Madeline Miller

Puisque c'est une Déesse, Circé ne peut pas mourir. Cependant Circé est attirée par les mortels à qui elle ressemble plus que ses semblables. Fille du Soleil et d'une Nymphe, elle évolue dans un monde marqué par une mentalité extrêmement patriarcale, basée sur la crainte de ce qui est supérieur dans la hiérarchie des êtres. Dans la Grèce antique, de la même façon qu'il y a des supériorités de classe sociales (citoyens et esclaves), il y en a aussi entre hommes et femmes, entre anciens et jeunes. Mais il y a aussi une hiérarchie parmi les Dieux dans l'ordre suivant : les Dieux Olympiens masculins, puis les déesses olympiennes, les titans, les nymphes, les demi-dieux etc...

Circé est un esprit indépendant, qui a une personnalité différente de celle de son groupe, ce qui lui a value d'être rejetée par celui-ci, et a renforcée chez elle l'archétype de la rebelle. D'une part, elle est proche des humains, comme Prométhée qui vola le feu aux Dieux pour le procurer aux humains afin que ceux-ci puissent survivre. Les autres Dieux disent de Circé qu'elle a une voix d'humaine. Les Dieux sont supposés être impressionnants de toutes les manières possibles, y compris par la voix. A la vue des Dieux Olympiens par exemple, les mortels s'évaporent en fumée.

Circé cherche donc sa place auprès d'un groupe qui l'accepterait comme elle est. On peut y voir des parallèles avec notre monde moderne et se reconnaître dans le personnage de Circé, qui s'interroge sur son identité, doit vivre avec ses blessures et comprendre les sentiments qui la poussent à faire ses choix de vie. Il s'agit, comme toute histoire, de l'acquisition d'une maturité spirituelle. Pas seulement du point de vue de l'intellect mais aussi de celui de l'âme.

“Il m'avait montré ses cicatrices, et en échange, il m'avait laissée prétendre que je n'en avais aucune.”
Circé, Madeline Miller
Madeline Miller

Jeune auteure New-Yorkaise, Madeline Miller est une spécialiste de la littérature classique grecque qu'elle a étudié à l'Université Brown. Elle a aussi participé à un comité sur la pensée sociale de l'université de Chicago et la dramaturgie au département de Théâtre de Yale. Elle enseigne le latin, le grec et Shakespeare au lycée depuis quinze ans.

Son premier roman, Le Chant d'Achille, inspiré de l'Illiade de Homère a été publié en 2012.


Je vous invite donc à lire les aventures de Circé et à partager votre avis dans les commentaires de cet article, que vous pouvez bien sûr partager sur les réseaux sociaux.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout